Accueil > Actualités > E brezhoneg > Keleier

Keleier

· BREZHONEG

An Oriant Tolpad-kêrioù a skoazell al labourizion-douar nevez d’em staliiñ

Dre ma talc’h an tachennoù hag ar gorreadoù labour-douar da zigreskiñ (9 000 hektar bihanoc’h anezhe en tolpad-kêrioù a-c’houde 1980), an Oriant Tolpad-kêrioù en deus bet ar soñj da harpiñ  labourizion-douar nevez d’em staliiñ er vro. Evit o desachiñ en deus savet ur stignad evit aesaat dezhe adkemer un dachenn hag o sikour d’em staliiñ. Evit endevout gwir da gaout ar skoazell–se, un treziad a sav da 2 000 euro, e rank al labourizion-douar bout é klask em staliiñ evit ar wezh kentañ (evit sevel-loened pe gounit-douar), bout e penn un dachenn hag endevout 40 vlez d’ar muiañ.

Er blez-mañ e vo roet ar skoazell-se da 16 labourer-douar e nav c’humun ag an tolpad-kêrioù. E 70% ag an tachennoù-se e saver loened (44% anezhe evit produiñ laezh), er peurrest e c’hounezer edeier, legumaj er parkeier hag er jardrinoù. 30% anezhe a labour dre ur rouedad verr ha 25% zo edan label al labour-douar biologel. Gant e lusk diorren emañ an Oriant Tolpad-kêrioù en 2l renk e broioù Breizh evit an daou zomani-se.

E Kambr labour-douar ar Mor-Bihan emañ bet fiziet imbourc’h an teuliadoù gant an Oriant Tolpad-kêrioù. A-c’houde pevar blez, 54 labourer-douar nevez, staliet e kumunioù Bubri, Kaodan, Kleger, Yestael, Gwidel, Henbont, an Ignel, Zinzag-Lokrist, Langedig, Lanvodan, Lokmikaelig, Ploue, Plañvour, Pont-Skorf, Kewenn ha Kistinid, o deus resevet ar skoazell-se a ya da glokaat ar sikourioù roet gant Europa hag ar Stad.

Gouiet hiroc’h : Kambr labour-douar ar Mor-Bihan, 02 97 36 13 33

Karta al labour-douar hag ar boued e Bro an Oriant

Ar garta nevez, aprouet e miz Mezheven paseet gant dilennidi an Oriant Tolpad-kêrioù ha kumuniezh-kumunioù Gwelmeur Mor Bras, a ro muioc’h a bouez d’ar boued, dreist-holl gant krouidigezh ur raktres boued evit an tiriad, bet aprouet gant Kuzul-rannvro Breizh (lusker ar politikerezhioù evit diorren an ekonomiezh) hag anavet gant ministrerezh al Labour-douar. Ar politikerezh skoazell termenet a glasko dirouestliñ peder c’hudenn vras : gouarniñ ha talvoudekaat an danvezioù labour-douar hag al labour ; kensevel ur raktres boued tiriadel padus hag evit an holl ; gwellaat kalite ar boued e bro an Oriant ha mont àr-raok gant an treuzkemm ; lakaat an divizoù e pleustr evel ma jaoj ha dre gendiviz. E framm ar garta-se emañ bet diazezet ar skoazell evit staliiñ al labourizion-douar nevez.


Lorient Agglomération soutient l’installation des nouveaux agriculteurs

Dans un contexte de diminution constante des surfaces agricoles (9 000 ha ont disparu sur l’agglomération depuis 1980) et du nombre d’exploitations, Lorient Agglomération a choisi de soutenir l’installation de nouveaux agriculteurs sur son territoire. Pour les inciter, elle a mis en place un dispositif permettant d’alléger le poids de la reprise d’une exploitation et d’aider à l’installation. Afin de bénéficier de cette aide d’un montant forfaitaire fixé à 2 000 euros, les exploitants doivent être candidats à la première installation en agriculture (élevage ou culture), s’installer en qualité de chef d’exploitation et être âgés de 40 ans au plus.

Cette année, 16 agriculteurs répartis sur neuf communes de Lorient Agglomération vont recevoir une aide. 70% des exploitations sont concernées par l’élevage (44% d’entre elles par la production laitière), le reste est réparti entre la culture de céréales, de légumes de plein champ et de maraîchage. 30% travaillent en circuit court et 25% produisent de l’agriculture biologique. La dynamique de développement de Lorient Agglomération place le territoire au 2e rang des pays breton dans ces deux domaines.

Lorient Agglomération a confié l’instruction des dossiers à la Chambre d’agriculture du Morbihan. Au total, depuis quatre ans, 54 jeunes exploitants installés sur les communes de Bubry, Caudan, Cléguer, Gestel, Guidel, Hennebont, Inguiniel, Inzinzac-Lochrist, Languidic, Lanvaudan, Locmiquélic, Plouay, Plœmeur, Pont-Scorff, Quéven et Quistinic ont été retenus pour percevoir cette aide qui complète celles versées par l’Europe et l’Etat.

Renseignements : Chambre d’agriculture du Morbihan, 02 97 36 13 33

Une charte de l’agriculture et de l’alimentation du Pays de Lorient

Approuvée en juin dernier par les élus de Lorient Agglomération et la communauté de communes de Bellevue Océan, la nouvelle charte laisse une place plus importante à l’alimentation notamment par la création d’un projet alimentaire territorial, approuvé par le Conseil régional de Bretagne (chef de file pour les politiques de développement économique) et reconnu par le ministère de l’Agriculture. La politique d’aide définie répond à quatre grands enjeux : la préservation et la valorisation des ressources de l’agriculture et l’emploi ; la co-construction d’un projet alimentaire territorial durable et partagé ; le développement de la qualité territoriale du pays de Lorient et de la transition ; la mise en œuvre adaptée et concertée. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’aide à l’installation des nouveaux agriculteurs.


Glossaire : Geriaoueg

  • Gorreadoù labour-douar : Surfaces agricoles
  • Tachennoù : Exploitations Staliiñ (em s.) : Installer (s’i.) Labourizion-douar :
  • Agriculteurs Skoazell : Aide
  • Sevel-loened : Elevage
  • Gounit(-douar) : Culture
  • Produiñ laezh : Production laitière Edeier : Céréales
  • Legumaj : Légumes
  • Er parkeier : Plein champ
  • Er jardrinoù : Maraichage Labour-douar biologel : Agriculture biologique
  • Diorren : Développement
  • Karta : Charte
  • Boued : Alimentation
  • Gouarniñ : Préservation
  • Padus : Durable
  • Bro An Oriant : Pays de Lorient Treuzkemm : Transition

 

Chronique réalisée avec le concours de l'Office public de la langue bretonne.

Article extrait des Nouvelles n°36

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres articles

VOS SERVICES