Accueil > Actualités > E brezhoneg > Keleier

Keleier

Dernière mise à jour : 22/06/2017

· BREZHONEG

Karta al labour-douar zo bet degemeret

E miz Here 2015 e oa krog an Oriant Tolpad-kêrioù da adwelet karta al labour-douar, a oa bet savet da gentañ e 2001, a-gaoz da zerc’hel kont ag ar cheñchamantoù a-fet an ekonomiezh hag ar vro : hiziv an deiz e vez komzet a labour-douar padus pe a skiant vat, bio, a vroudiñ an dud da breniñ digant produerion nes. A-hend-arall, a-c’houde m’omp en em dolpet gant Kumuniezh kozh Ploue emañ brasoc’h c’hoazh pouez al labour-douar en tolpad-kêrioù. Goulennet zo gant an obererion àr an dachenn sokio-ekonomikel lavaret deomp o soñj e meur a vod : ur studiadenn kaset da benn e-touez ar beizanted ha kuzulierion ar c’humunioù da-geñver ar SCOT, atalieroù ma vez kemeret perzh gant an dud, enklaskoù e-touez an dud ha kinnigoù daet gant ar C’huzul diorren. Diàr se e ta ar garta nevez da vout karta al labour-douar hag ar boued, ur sujed hag a zo daet da vout pouezus-bras evit an dud, ha stag doc’h al labour-douar. Lakaet e vez ar garta nevez-se da dalvout gant An Oriant Tolpad-kêrioù, Kumuniezh-kumunioù Blavezh Gwelmeur hag ar Mor Bras, ha Kambr al labour-douar. Ar garta zo enni alioù evit hentiñ ar politikerezh hag ar strategiezh a rank bout heuliet, en o divizoù hag en o oberoù, gant an aozadurioù o deus sinet. Oc’hpenn ar frammoù a ren ar garta emañ ar c’huzul labour-douar ha boued a zo tolpet enni kumunioù Bro an Oriant, ar C’huzul-rannvro, ar C’huzul diorren, Kevread-departamant sindikadoù al labourerion-douar, strollad al labourerion-douar bio ag ar Mor-Bihan, Kengevread ar beizanted hag al Labourerion-douar yaouank.

Pevar fal/mennad ar garta :

  • Gwareziñ danvezioù al labour-douar hag an implij ha tenniñ hor mad doc’hte

Da skouer : sikour krouiñ postoù labour ha prientiñ ar rummadoù labourerion-douar da zonet, gwareziñ an tachennoù labour-douar en teulioù steuñviñ

  • Sevel asambl ar raktres evit ar boued e Bro an Oriant

Da skouer : reiñ lañs d’al labour-douar nes, lakaat ar stalioù publik da breniñ muioc’h a broduioù a galite ag ar vro, bio dreist-holl

  • Lakaat perzhioù mat Bro an Oriant àr wel hag aesaat ar cheñchamantoù produiñ el labour-douar

Da skouer : reiñ lañs d’an touristerezh àr ar maez ha d’an touristerezh liammet doc’h produioù ar mor, sikour al labourerion-douar da cheñch o mod da broduiñ, kement-se liammet doc’h politikerezh an diazadoù doureier

  • Ober evit ma vo lakaet ar garta da dalvout

Da skouer : brudiñ ar garta, priziñ an oberoù a vez kaset da benn hag o efed.


La charte de l’agriculture approuvée

Lorient Agglomération a engagé en octobre 2015 une révision de la charte de l’agriculture, dont la première mouture datait de 2001, afin de l’adapter aux évolutions économiques et territoriales : on parle aujourd’hui par exemple d’agriculture durable, raisonnée, de bio, de circuits courts. Par ailleurs, la fusion avec l’ex CC Plouay a notamment renforcé l’importance  de la place de l’activité agricole sur le territoire. Une large consultation des acteurs socio-économiques a été réalisée à travers une étude menée dans le cadre du SCOT auprès des agriculteurs et élus des communes, des ateliers participatifs, des enquêtes individuels et des propositions issues du Conseil de développement. Ainsi la nouvelle charte devient la charte de l’agriculture et de l’alimentation, une problématique qui est entrée au cœur des préoccupations et qui est indissociable de l’agriculture. Cette nouvelle charte, pilotée par Lorient Agglomération, la Communauté de communes Blavet Bellevue Océan et la Chambre d’agriculture est un document d’orientations politiques et stratégiques qui engage les organisations qui y adhèrent dans la prise de décision et l’action. A côté de ses structures pilotes un conseil agricole et alimentaire réunit les communes du Pays de Lorient, le Conseil régional, le Conseil de développement, la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles, le groupement des agriculteurs biologiques du Morbihan, la Confédération paysanne et les Jeunes agriculteurs.

Les quatre défis de la charte :

  • Préserver et valoriser les ressources de l’agriculture et l’emploi

Exemples : favoriser l’emploi et préparer la prochaine génération d’agriculteurs, assurer la protection des espaces agricoles dans les documents de planification

  • Coconstruire le projet alimentaire territorial

Exemples : développer l’agriculture de proximité, développer la commande publique en produits locaux de qualité, notamment bio

  • Cultiver la qualité territoriale du Pays de Lorient et  favoriser la transition

Exemples : développer le tourisme rural et le tourisme lié aux produits de la mer, aider à l’évolution des pratiques agricoles en lien avec les politiques de bassin versant

  • Agir pour une mise en œuvre de la charte

Exemples : communiquer sur la charte, évaluer la mise en œuvre des actions et leur impact.


 Glossaire : Geriaoueg

  • Agriculture : Labour-douar
  • Agriculteurs : Labourerion-douar
  • Alimentation : Boued
  • Approvisionnement : Pourveziñ
  • Cantine : Kantin
  • Céréale : Ed / Edoù
  • Champ : Park
  • Charte : Karta
  • Circuit court : Preniñ digant produerion nes
  • Collectivités : Strollegezhioù
  • Développement : Diorren
  • Elevage : Sevel loened
  • Emploi : Implij
  • Environnement : Endro
  • Espaces : Takadoù
  • Exploitation agricole : Stal labour-douar
  • Ferme : Tachenn
  • Filière : Filierenn
  • Foncier : Font
  • Fruits : Frouezh
  • Lait : Laezh
  • Légumes : Legumaj
  • Maraîchage : Gounit legumaj
  • Partenaires : Kevelerion
  • Préservation : Gwareziñ
  • Progrès : Araokadenn
  • Ressources : Danvezioù
  • Signataires : Sinerion
  • Terres : Douaroù
  • Viandes : Kig

 

Chronique réalisée avec le concours de l'Office public de la langue bretonne.

Article extrait des Nouvelles n°34

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres articles

VOS SERVICES