Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Article des nouvelles

Article des Nouvelles

· SI MON PAYS M'ÉTAIT CONTÉ

La vie et la mort de l’aviateur écossais E. Russell Lyon

Jeune pilote écossais, engagé dans la Royal Air Force, mort à 24 ans en mission d’attaque de l’aéroport de Kerlin-Bastard (Lann Bihoué) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les passionnés m’ont toujours fasciné.

C’est dire mon bonheur de partager avec Jean-Yves Le Lan et Jean Robic leur goût pour l’Histoire, celle de la Seconde Guerre mondiale et de ses événements en notre Pays de Lorient. La collaboration de ces deux fervents amateurs férus d’histoire leur a permis de sortir d’un oubli éternel le destin d’un jeune pilote écossais, mort à 24 ans, engagé dans la Royal Air Force et qui ressemblait, selon ses amis, à Clark Gable.

Comment Jean Robic a-t-il découvert cet aviateur abattu au-dessus de Larmor le 27 juillet 1944 vers 20h ? Il y a d’abord la passion pour l’aviation de ce fils de paysans, né bien après la guerre dans la ferme du Cosquéric en Ploemeur qu’avaient investie les Allemands pour installer une batterie DCA (antiaérienne). Jean Robic a toujours le coeur gros en évoquant cette occupation forcée et subie qui a autorisé injustement certains imbéciles à créer à l’égard de ses parents une réputation de collaborateurs.

Jean Robic est un de ces fêlés qui, à l’image du verre fissuré, laissent passer la lumière. Paysan se rêvant aviateur militaire, il a consacré un temps fou à enquêter, rechercher et interroger sur cette époque. Un travail de bénédictin qui lui a permis de découvrir, grâce à des récits de témoins oculaires, le site de l’écrasement de l’avion abattu, qu’il a débroussaillé et creusé pour extraire les morceaux d’épave. Il s’est alors tourné vers le comité d’histoire du pays de Ploemeur et trouvé l’oreille attentive et l’assistance efficiente de Jean-Yves Le Lan.

Jean-Yves Le Lan, amateur érudit d’histoire

Né à Lorient, avec de solides racines maternelles riantécoises et gâvraises, Jean-Yves Le Lan est un de ces purs "paotred" de l’arsenal où il a franchi toutes les étapes d’une belle carrière : apprenti, ouvrier charpentier, jusqu’au grade d’ingénieur en chef. Beau parcours pour celui qui puise dans son terroir et son expérience professionnelle une passion immarcescible pour l’histoire, celle de ce pays, de ses marins, sa Royale, sa Compagnie des Indes. Président avisé et attentif du Comité d’histoire du pays de Ploemeur où il est entré à sa retraite, il mène avec enthousiasme, rigueur et patience des recherches tous azimuts sur l’histoire de notre pays.

Russell Lyon, fauché à la fleur de l’âge

C’est grâce à leur coopération à travers de multiples enquêtes, interviews, demandes de renseignements, en Angleterre, en Allemagne et aux recherches de Jean-Yves Le Lan, que nous connaissons aujourd’hui la vie et la mort de ce jeune aviateur, en mission d’attaque de l’aéroport de Kerlin-Bastard (Lann Bihoué) avec sept autres Spitfire. Enterré discrètement mais décemment par les Allemands dans le cimetière de Guidel, il reposait depuis 70 ans dans une tombe comme "Inconnu". C’est en naviguant avec assiduité et obstination sur Internet que Jean-Yves Le Lan a établi le contact avec un neveu de l’aviateur et sa famille dont la contribution a permis de prouver que cet inconnu n’en était pas un. Il s’agissait de Russell Lyon. Toutes leurs démarches ont fini par convaincre l’autorité britannique, rétive à la reconnaissance d’un corps sans certitudes. Grâce à la famille Lyon, dont certains membres ont fait le voyage à Lorient, et à une modification de la loi anglaise, la tombe de Guidel a été reconnue officiellement comme celle de Russell Lyon.

Une cérémonie de reconnaissance a eu lieu à Guidel le 5 octobre 2015 en présence des membres de la famille, des autorités britanniques et françaises. Une nouvelle plaque tombale a été déposée avec la mention "Enterré près d’ici". Notre pays de Lorient peut s’enorgueillir, grâce à nos deux passionnés, que cette stèle au carrefour de Kercavés porte désormais le nom de Russell Lyon. Son souvenir survit aussi dans le musée que Jean Robic a créé, avec ténacité et volonté, dans les blockhaus de la DCA dont il a fait l’acquisition. Un musée consacré aussi à l’aviation et à l’histoire du pays de Lorient dans la Seconde Guerre, véritable caverne d’Ali Baba où il entrepose tout ce qu’il trouve, recherche ou qu’on lui apporte concernant ces événements. Un lieu où flotte quelque chose de l’âme de cet être de passion, passion qu’il continue à vivre en compagnie de Jean-Yves Le Lan pour notre histoire.

 

Lucien GOURONG

Après avoir exploré en partie les imaginaires qui ont forgé l’identité du Pays de Lorient, Lucien Gourong, globe-conteur et écrivain, poursuit sa quête des originalités de cette terre d’entre ciel et mer en partant à la découverte de ses gens, ces hommes et femmes d’ici, passionnés de sa grande et de ses petites histoires.

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES