Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Article des nouvelles

Article des Nouvelles

· HOMMES

Des projets de campagne

Une maison éclusière, un sentier sensoriel, un gîte accessible… Voilà trois projets qui ont vu le jour grâce au LEADER. Ce programme européen, piloté localement par Lorient Agglomération, vise à encourager les initiatives en lien avec l’économie rurale.

C’est une manière très originale de valoriser la commune

Linda Guidroux et Tanguy Rogel réhabilitent une maison éclusière le long du Blavet, à 4 km d’Hennebont et 2 km d’Inzinzac-Lochrist.

« Tout est parti de l’appel à projets “nouvelle vocation des maisons éclusières”  lancé par la Région, explique Linda Guidroux, ancienne chargée de communication. Nous avons présenté notre idée baptisée “Au Fil de l’eau” : proposer de la navigation fluviale sur Korriganez, notre péniche hollandaise, le long du Blavet et dans la rade de Lorient jusqu’à l’île de Groix, complétée par des chambres d’hôtes dans la maison éclusière des Gorêts, propriété de la Région. Notre projet était bien construit, et il a plu. Nous avons obtenu des soutiens financiers, comme cette aide de 21 000 euros du fonds LEADER [Liaison entre actions de développement de l’économie rurale] au titre de la revitalisation en milieu rural. »

Cette aide, Linda et Tanguy l’ont utilisée pour remettre aux normes la péniche afin qu’elle puisse transporter des passagers sur fleuve et en mer. Elle leur permet aussi de financer une partie de la rénovation de la maison éclusière, dont ils sont désormais locataires. Linda et Tanguy ont pu commencer à exploiter leur péniche cet été. Et, dès la saison 2018, 2 chambres d’hôtes seront proposées dans la maison éclusière et un gîte dans la péniche hollandaise (le Tjalk) Korriganez. « Au printemps et à l’automne, nous programmerons, dans le jardin, des soirées guinguette avec concerts, diffusion de documentaires et crêpes. Les projections de cinéma se font sur la voile du bateau. L’hiver, nous irons sans doute travailler ailleurs, pour compléter nos revenus. »

C’est sur un terrain communal, comprenant une zone humide et une partie boisée délaissées entre le bourg et le Domaine du Lain que la municipalité de Gestel a initié et financé ce projet de sentier qui a bénéficié de fonds à hauteur de 17 631 euros.

« Nous avons souhaité réhabiliter une zone humide située entre le bourg et le Domaine du Lain », explique Danielle Tauzia, vice-présidente de Gestel Nature, l’association qui a concrétisé le projet. Le sentier sensoriel a vu le jour en 2014. Il serpente dans une ancienne forêt. Enfants et adultes sont invités à y cheminer, pieds nus, sur des plaques de verre, des cailloux, une poche d’eau, observer dans le tronc d’un arbre, percevoir des sensations inédites, le tout en pleine nature. « Ce projet représente pour nous une manière de valoriser la commune de façon très originale », résume Danielle Tauzia. Et le public est au rendez-vous, que ce soit le week-end en famille ou sur les temps d’accueil périscolaires.

Yann Forest et sa compagne Nicole Joly ont pu créer La Grange à Marie, un gîte ouvert à Quistinic depuis avril dernier. Sa spécificité ? Il est accessible aux personnes handicapées.

Pour la mise aux normes, le couple a bénéficié du programme européen à hauteur de 40 000 euros. « Nous avons rénové une ancienne écurie, que nous avons agrandie et rendue accessible pour les quatre handicaps : moteur, visuel, mental et auditif. Le rez de chaussée et les espaces extérieurs sont en cours de labellisation tourisme et handicap, même si bien sûr le gîte est ouvert à tous », explique Yann Forest. Le couple loue son gîte à l’association Cap Blavet qui commercialise les nuitées et organise l’accueil des clients en situation de handicap. Aucune structure de ce type n’existait auparavant dans le Pays de Lorient. En plus des hébergements, l’association propose des randonnées adaptées avec des joëlettes, des fauteuils de randonnée pour personnes à mobilité réduite. Elle a également tissé des liens avec l’association Copains Cop’ânes de Quistinic pour organiser des sorties en calèche accessibles, ainsi qu’avec l’association Canal Handi Vélo de Pontivy.

LEADER, comment ça marche ?

Ce programme de subvention européen est destiné à financer des projets participant au développement et à l’attractivité des zones rurales. Piloté par la Région par le biais d’un contrat de partenariat conclu avec l’Europe, ce programme est ensuite décliné à l’échelle de chaque pays breton. Au Pays de Lorient, c’est Lorient Agglomération qui porte le programme. N’importe quelle structure ou personne (publique ou privée) peut bénéficier d’une aide dès lors que son projet, en lien avec l’un des thèmes LEADER, concourt au développement rural dans l’une des 25 communes du Pays de Lorient (en dehors des communes à dominante urbaine : Lanester, Larmor-Plage, Lorient, Plœmeur et Quéven).

Les trois priorités de développement du programme 2016/2020 du Pays de Lorient sont : l’accompagnement du milieu rural vers la transition énergétique et alimentaire, proposer aux habitants des services de qualité en proximité, s’appuyer sur le potentiel local pour développer l’économie et l’innovation.

Contact à Lorient Agglomération : 02 90 74 73 93.

+ d'infos : sur la page LEADER de notre site internet

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES