Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Article des nouvelles

Article des Nouvelles

· DOSSIER

Une volonté de faire renaître une grande course à la voile

Le port de Lorient La Base accueillera au printemps 2019 le départ (le 21 avril) et l’arrivée de la Lorient – Les Bermudes – Lorient, la mythique double transat courue trois fois en 1979, 1983 et 1989.


Éric Tabarly, Gilles Gahinet, Olivier de Kersauson, Florence Arthaud : les légendes de la voile figuraient parmi les concurrents de la première édition de la double transat entre Lorient et Les Bermudes en 1979. Cette course  mythique, imposant de traverser l’Atlantique deux fois (à l’aller et au retour), n’a connu que trois éditions, entre  1979 et 1989. Pourtant, elle a participé  au même titre que la Route du Rhum 1978 à lancer la course au large en France, tout en innovant : c'était en effet la première course où l'ensemble des bateaux étaient suivis par satellite.

Lorient Grand Large a décidé de relancer cette transat, cette fois-ci en équipage, et de l’ouvrir aux Ultim, les maxi-trimarans nouvelle génération qui se sont  installés à Lorient La Base. « Il s'agit de faire renaître la légende , explique Christophe Baudry, directeur de l’association Lorient Grand Large qui organise la course. Il s'était passé quelque chose d'extraordinaire avec les grands marins de l'époque. Notre héros Éric Tabarly battu de cinq minutes par Eugène Riguidel. Aujourd’hui, on peut retrouver cette ferveur avec des François Gabart, Armel Le Cléac'h et autres.  » 

Un événement sur la durée
« Nous avons étudié l’impact de différentes courses, comme les deux étapes de la Volvo Ocean Race à  Lorient en 2012 et 2015, poursuit Christophe Baudry. Au-delà des retombées économiques et de l'impact médiatique, c'est celui lié au développement des entreprises locales qu’il faut prendre en compte.

Ces études ont permis de mesurer l’intérêt d’accueillir une course au large, ceci au regard des retombées, de l’attractivité territoriale et de l’héritage sur le long terme, en tenant compte bien évidemment, des coûts  d'organisation. Les résultats ont conduit à choisir une course en format transat aller/retour, avec un  impact médiatique et sportif maximum, une envergure internationale, un ancrage fort au territoire. Placée au printemps, dans toutes les conditions  météo elle permettra aux concurrents de pousser leurs bateaux au maximum, en équipage, avant les  échéances des courses en solitaire, dont le Brest  Ultim Tour fin 2019. » La nouvelle Lorient - Les Bermudes - Lorient se disputera sur un parcours de 5 780 milles nautiques (11 000 km) et 10 à 20 jours de course.

La course est programmée en avril-mai 2019, avec un départ de Lorient La Base le 21 avril, sur un week-end commun aux vacances scolaires des académies de Rennes et Paris. Arrivées vers le 1er mai pour les plus rapides et entre  le 8 et le 10 pour les autres classes. Le calendrier est donc idéal pour que la fête sur l'eau et à terre soit belle.
 

LA COURSE EN CHIFFRES
5 780 milles (environ 11 000 km) entre Lorient - Les Bermudes - Lorient
10 à 20 jours de course en fonction des bateaux


"Une visibilité sans égale"
Dominique de La Portbarré, président de Saint-Malo Baie du Mont Saint-Michel Tourisme, rappelle l’impact que peut générer un grand événement nautique comme La Route du Rhum à Saint-Malo.

Quel est l’impact de la Route du Rhum pour le territoire ?
C’est la troisième manifestation sportive la plus médiatisée dans le monde ! Cela nous donne une visibilité médiatique que nous ne pourrions jamais nous offrir sans la course. Et sur place, nous comptons environ 2 millions de visiteurs venus exprès.

Quel est le résultat de cette visibilité pour le tourisme ?
On note généralement un impact fort sur le tourisme durant les deux années qui suivent le départ de la course, avec un pic de fréquentation et des visiteurs étrangers. Même si nous sommes la première destination touristique de Bretagne, la course nous permet d’aller plus loin : donner une image moderne du territoire, mais aussi mettre en avant une autre facette, celle du tourisme vert, auprès des visiteurs. Nous travaillons aussi avec tous les acteurs en amont de l’événement. Par exemple, nous invitons 40 grandes entreprises du CAC 40 au départ de la course pour faire connaître notre offre de tourisme professionnel.

La Route du Rhum a 40 ans cette année, comment valoriser la course sur la durée ?
Il n’y a jamais eu autant de bateaux inscrits que cette année*. C’est une course mythique pour les coureurs qui veulent faire le Rhum au moins une fois dans leur carrière... Mais cela ne se construit pas en une seule édition, et c’est une dynamique de tout le territoire, une réflexion partagée pour construire une stratégie qui nous permet d’optimiser l’impact de la course.

*Le départ de la course est prévu le 4 novembre

 

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres articles

VOS SERVICES