Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Article des nouvelles

Article des Nouvelles

· BREZHONEG

« Ya d’ar brezhoneg ! » eme An Oriant Tolpad

Sinet e oa bet ar garta « Ya d’ar brezhoneg » gant an tolpad e 2011. Engouestloù an tolpad evit ar yezh zo bet lakaet da dalviñ e meur a domani gant oberoù a bep seurt.

Penaos e vez lakaet ar garta-se e pleustr àr an dachenn ? Deomp da welet.

Ar panelloù e brezhoneg zo un darn ag engouestl an tolpad evit ar brezhoneg hag a vez gwelet ar muiañ gant an dud. Frouezh ur pezh labour kaset da benn gant meur a renerezh, panelloù divyezhek zo en aveadurioù ar gumuniezh evel Ti an Tolpad, al Lec’h Titouriñ Annez, An Oriant – Ar Bon, peotramant e kreizenn verdeiñ Kergelenn. Talviñ a ra ar reolenn ivez evit panellerezh tachadoù labourerezh ar gumuniezh a zo bet staliet hervez ur garta c’hrafek divyezhek penn-dabenn.

E magazin kelaouiñ an tolpad, an Doareioù, e kaver, a-c’houde miz Kala- Goañv 2012, ur pennad e brezhoneg, evel an hani emaoc’h é lenn, gant ur c’heriaoueg galleg/brezhoneg. Gant formulenn nevez ar magazin, abaoe miz Gwengolo, e vez troet pennad-stur ar Prezidant Norbert Métairie. El lec’hienn Internet nevez www.lorientagglo. bzh a oa bet roet lañs dezhi e miz Mae paseet, e kinniger pennadoù e brezhoneg ivez, geriaouegoù galleg/ brezhoneg, hag edan berr e vo videoioù istitlet e brezhoneg. Gant Ofis publik ar brezhoneg e vez graet al labour troiñ.

Ul lañs nevez

Ar brezhoneg zo ur yezh komzet abaoe ouzhpenn 1 500 blez zo. Ur yezh keltiek eo ha ne vez kavet nemet e Breizh. Kentizh hag an VIIIvet kantved e oa bet skrivet ar brezhoneg. Kant vlez zo e oa ouzhpenn ur milion a vrezhonegerion e Breizh. 500 000 anezhe e oa c’hoazh 30 vlez zo. Hiniz an deiz n’eus ket muioc’h evit 200 000 a dud a gomz, ken m’emañ bet renket ar brezhoneg gant an UNESCO e-mesk ar yezhoù en arvar bras da vont da get. Lañs a seblant bout en-dro, neoazh, abaoe ar blezadoù 80. Àr-raok ec’h a ar c’helenn brezhoneg, gant ur rouedad skolioù divyezhek stankoc’hstank, ha kreskiñ a ra niver an dud daet a zesk ar yezh. Bep blez e kresk niver ar postoù-labour ma c’houlenner gouiet brezhoneg ivez (1 300 post bennak e 2012 en deskadurezh, àr dachenn ar meriñ frammoù, er mediaoù, er strollegezhioù tiriadel…).

Gouiet hiroc’h :

  • Karta / Ar garta : Charte / La charte
  • Bout lakaet da dalviñ : Être la traduction de
  • Engouestl / Promesa : Engagement
  • Yezh : Langue
  • Brezhoneg : Langue bretonne / breton
  • Oberoù : Actions
  • Panelloù / Panellerezh : Signalétique
  • Aveadurioù ar gumuniezh : Équipements communautaires
  • Ti an Tolpad : Maison de l’Agglomération
  • Lec’h Titouriñ Annez : Espace Info Habitat
  • An Oriant - Ar Bon : Lorient - La Base
  • Kreizenn verdeiñ : Centre nautique
  • Divyezhek : Bilingue
  • Tachad labourerezh : Zones d’activités
  • Magazin : Magazine
  • Geriaoueg / Ur c’heriaoueg : Glossaire / Un glossaire
  • Videoioù : Vidéos
  • Lañs : Dynamique (substantif)
  • Kelenn / Deskadurezh : Enseignement
  • Skolioù : Écoles
  • Postoù-labour : Emplois

Lorient Agglomération dit  « Oui au breton ! »

Signataire en 2011 de la charte « Ya  d’ar brezhoneg » (« Oui au breton »), la traduction des engagements de l’Agglomération en faveur de la langue bretonne s’est depuis concrétisée par de nombreuses actions, dans de nombreux domaines.

Sur le terrain, comment cette charte se traduit-elle ?

Petit tour d’horizon. La signalétique en breton est  l’expression la plus visible pour le  grand public de l’engagement de l’agglomération en faveur de la langue bretonne. Fruit d’un important travail mené par plusieurs directions, les équipements communautaires comme la Maison de l’Agglomération, l’Espace Info Habitat, Lorient La Base, ou encore le centre nautique de Kerguélen, bénéficient d’une signalétique bilingue. La règle vaut aussi pour la signalétique des zones d’activités communautaires pour laquelle une charte graphique entièrement bilingue a été mise en place.

Le magazine d’information de l’agglomération, les Nouvelles, intègre lui aussi, et ce depuis novembre 2012, un article en breton, tel que celui que vous êtes en train de lire, ainsi qu’un glossaire français/breton. Depuis le lancement de la nouvelle formule du magazine, en septembre dernier, l’éditorial du Président, Norbert Métairie, est également traduit.

Le nouveau site Internet www.lorient- agglo.bzh lancé en mai dernier propose lui aussi des articles en breton, des lexiques français/breton et, bientôt, des vidéos sous-titrées en breton. Ces traductions étant assurées par l’Office public de la langue bretonne.

Une nouvelle dynamique

Le breton est une langue parlée depuis plus de 1 500 ans. C’est une langue celtique spécifique à la Bretagne dont les premiers écrits remontent au VIIIe siècle. Il y a un siècle, la Bretagne comptait plus d’un million de brittophones. Il y a 30 ans, il y en avait encore 500 000. Aujourd’hui, il en reste moins de 200 000, au point que l’UNESCO classe la langue bretonne dans la catégorie des langues sérieusement menacées de disparition.

Toutefois, depuis les années 80, une nouvelle dynamique semble enclenchée. L’enseignement se développe grâce à un réseau d’écoles  bilingues dense et le nombre d’adultes qui se réapproprient la langue  augmente. Le nombre d’emplois liés à la compétence langue bretonne se développe elle aussi chaque année (quelque 1 300 postes en 2012, dans l’enseignement, la gestion de structures, les médias, les collectivités  territoriales...).  

Plus d’informations : 

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres articles

VOS SERVICES