Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Article des nouvelles

Article des Nouvelles

· DOSSIER

Lorient La Base : un nouveau quartier à vivre toute l’année

Plus de 200 000 personnes passent par Lorient La Base chaque année. Pour une visite d’un blockhaus ou d’un musée, pour flâner sur les quais et les pontons, pour déjeuner ou faire un peu de shopping : Lorient La Base est aussi un quartier à vivre.

« Ouverture sur le monde, aventure et irrigation du territoire »

Prendre la barre d’un grand voilier en pleine course, pénétrer l’obscurité et l’exiguïté d’un sous-marin, découvrir l’histoire de Lorient et de sa renaissance, visiter un blockhaus géant, admirer les fonds et les épaves qui peuplent la rade de Lorient, longer les Pen Duick et autres bateaux mythiques qui se succèdent au fil des pontons : une seule journée ne suffit pas pour faire le tour des espaces muséographiques et des animations proposés à Lorient La Base. On peut même visiter les ateliers de certaines entreprises et découvrir des savoir-faire très pointus ! Témoin de l’histoire, le site est devenu un lieu de tourisme et de promenade prisé des Lorientais et des visiteurs extérieurs.

La Cité de la Voile au cœur de Lorient La Base

« La dynamique touristique du site est vraiment née avec la Cité de la Voile et l’ouverture du restaurant La Base, affirme Brieuc Morin, directeur de la SELLOR, société d’économie mixte créée en 1988, gestionnaire des ports de plaisance, des équipements nautiques, des musées et des hébergements de Lorient Agglomération. Cela a permis la création d’un équipement phare dans la ville et la réappropriation du lieu par les Lorientais. »

La Cité de la Voile Éric Tabarly a ouvert ses portes en 2008 : un bâtiment architectural innovant et exemplaire, un espace muséographique dédié à la course au large et à sa plus grande incarnation, Éric Tabarly. Avec des animations pensées pour les familles, pour les novices comme pour les marins aguerris, la Cité de la Voile est le point d’ancrage de l’activité du quartier : « Plus qu’un musée, c’est le point incontournable d’entrée de Lorient la Base. »

Dans son sillage, le sous-marin Flore et son musée proposent une plongée au cœur de l’histoire et du ventre des sous-marins, dont le destin fut longtemps lié à la ville de Lorient. Un peu plus loin, l’ancienne tour d’entraînement des sous-mariniers est devenue le Musée Sous-Marin, un “musée englouti” qui valorise le patrimoine immergé de Lorient composé de près de 350 épaves.

Enfin, véritable musée en plein air, le site même de Lorient La Base construit autour des gigantesques blockhaus K1, K2 et K3. Érigés par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, et cause même de la destruction de la ville, réinvestis par la Marine française, ils ont une histoire riche et mouvementée que racontent les visites guidées orchestrées par le service du patrimoine et de l’architecture de la Ville. Des visites guidées et documentées permettent également de découvrir le pôle course au large né sur ce site historique. Toutes ces activités attirent 200 000 visiteurs par an et font de Lorient La Base un véritable pôle touristique.

De l’animation toute la journée

Restaurants branchés, terrasses plantées de palmiers, foodtrucks pour gourmets pressés, concerts en plein air, retransmissions de courses à la voile, enregistrement de l’émission diffusée sur TébéSud le Café de la Marine, aire de jeux pour les enfants, fun zone pendant l’été, boutiques liées au nautisme : le quartier de Lorient La Base a su gérer la mixité des flux pour devenir un véritable quartier à vivre.

Pour preuve, l’installation prochaine de la nouvelle salle de musiques actuelles dans l’alvéole K2, au centre du site. « Lorient La Base, c’est une symbolique forte d’ouverture sur le monde, d’aventure, mais aussi d’irrigation du territoire. C’est exactement notre ambition », affirme Anne-Burlot Thomas, directrice de l’association MAPL (Musiques au Pays de Lorient) qui gérera ce nouvel équipement. La multiplicité des activités qui s’y croisent permet d’envisager de nouvelles collaborations.

Pour Brieuc Morin, directeur de la SELLOR qui gère la Cité de la Voile Éric Tabarly et le sous-marin Flore, ce n’est encore qu’une première étape : « Il faut aller plus loin, créer des expériences nouvelles, proposer des activités ludiques et sportives… Nous imaginons très bien un son et lumière qui mette en scène ce site exceptionnel. Lorient La Base est une offre globale. »

EN CHIFFRES

  • 75 418 visiteurs à la Cité de la Voile - Éric Tabarly
  • 20 000 visites guidées de Lorient La Base
  • 200 000 nombre total de visiteurs sur le site Lorient La Base

 

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES